Marie nous parle des richesses amassées.

Publié le 19 décembre 2009


Bonjour ma chère enfant,

Je suis Marie Sainte et je viens te parler car il y a beaucoup à dire dans ces temps troubles et seule la prière peut faire changer les choses. Ce monde regorge de richesses, tout y est en abondance et surabondance. Comment est-ce possible qu’autant d’inégalités d’injustices règnent ? Alors que ce paradis vous a été donné pour en jouir puissamment. La terre, cette boule de vie dans l’univers, peut contenir autant d’hommes qu’il faut sans que cela nuise à son équilibre, si les ressources sont bien gérées et réparties. Mais hélas ! que voit-on. Certains amassent sans compter, sans daigner partager autour d’eux équitablement pendant que d’autres mendient leur pain quotidien, alors que ce pain est pour tous.

Les famines sont provoquées et voulues par de grandes multinationales qui ne pensent qu’à leurs profits, pour qui ? Pourquoi ? Eux-mêmes quitteront cette terre en laissant leurs trésors amassés. Car rien de la terre ne vient au ciel, si ce n’est l’amour et la charité.

Mais où est l’amour, la charité ? Demandez à ces milliardaires s’ils ont pensé un seul instant à ce que deviendront leurs richesses le jour de leur mort. Leurs héritiers ! ils se feront un malin plaisir à tout dilapider d’une manière dispendieuse.

En cette période de l’Avent, mes enfants réfléchissez. La terre est un lieu de passage, d’apprentissage, ne négligez pas ce temps qui vous ait donné, ne le perdez pas en économie futile et improductive. Ce qui n’est pas donné est perdu à tout jamais. A quoi cela sert-il d’amasser des richesses sur le terre. Contentez-vous de ce que Dieu vous donne car chacun reçoit sa part, ne cherchez pas à en vouloir d’avantage.

Les mouvements actuels font prendre conscience que le partage est la seule voie politique possible si vous souhaitez garder votre terre en équilibre est la restituer sans cicatrice aux générations futures.

Mes chers enfants, à l’approche de Noël, vivez dans l’amour, la charité, le pardon et gardez raison. Amen.

Sainte Mère Marie


calle
calle
calle